France Bleu Normandie -

Le tribunal de commerce de Paris a examiné, ce jeudi, le plan de continuation déposé par l'actuel actionnaire de la fonderie Manoir Industries de Pîtres, dans l'Eure. Le jugement a été mis en délibéré au 6 août. Inquiets pour leur avenir, des salariés de l'usine de Pîtres s'étaient rassemblés devant le site en mars 2021 (archives).

Encore trois semaines d'attente : le tribunal de commerce de Paris rendra sa décision le 6 août prochain concernant la reprise de l'usine Manoir Industries de Pîtres (Eure), placée en redressement judiciaire au mois de février dernier.

Suite à l'audience de ce jeudi, le secrétaire CGT du CSE, Daniel Duché se veut confiant : l'actuel propriétaire du site métallurgique, le groupe chinois CAM SPC, a présenté un plan de continuation et les fonds promis pour maintenir l'activité devraient être virés d'ici la fin du mois de juillet. La fonderie emploie 438 personnes.