La Voix de l'Ain -

La fonderie a obtenu un sursis jusqu'au 27 avril, date de la décision définitive quant à son avenir. Le tribunal de commerce de Dijon a fixé la date de la prochaine audience.

Un horizon qui s'assombrit

Placée en redressement judiciaire depuis le 4 novembre dernier, la fonderie s'est vue proposer un plan de continuation par la direction actuelle.

La probabilité qu'un repreneur se présente dans le mois à venir paraît très mince.

Reste alors l'hypothèse d'un nouveau plan de continuation par la direction actuelle. Jointe par nos soins, Adeline Munarolo, directrice générale de MBF aluminium, n'a pas souhaité s'exprimer " car nous sommes en pleine négociation avec Bercy".