Luigi Bergamo, qui n'a jamais oublié son cursus d'ingénieur, mariera l'informatique et les nouvelles innovations avec le savoir-faire patrimonial de la fonderie. Les profils de cloches sont ainsi numérisés sur ordinateur afin de pouvoir les reproduire facilement et améliorer leurs sonorités. Il lance également les coulées à l'envers, véritable marque de fabrique de la fonderie, ce qui permet d'obtenir un alliage plus compact et plus résistant.

En 1998, il est nommé maître d'art, distinction obtenue par le Ministère de la Culture et qui a pour but de récompenser les artisans pour leur parcours exceptionnel. Il s'engage ainsi à transmettre son savoir-faire remarquable et n'a de cesse d'offrir à la fonderie de cloches ses lettres de noblesse. Celle-ci devient sous sa direction l'un des fers de lance mondiaux de la fabrication de cloches. Luigi Bergamo avait pris sa retraite en 2006 et a conservé un rôle de conseiller sur la fabrication des cloches jusqu'à sa mort.

Les obsèques seront célébrés samedi 20 mars à 14 h 30 à l'église Notre-Dame de Villedieu.