Piwi avait échangé avec Boris Cyrulnik à la Sorbonne lors de la remise des prix d'un concours général. On lui doit ce concept adapté d'une propriété des matériaux à la sphère "psychologie et sciences sociales". Résilience : issue des propriétés physiques des matériaux, cette expression est entrée dans le langage commun pour caractériser la résistance des individus aux chocs traumatiques et leur aptitude à se reconstruire.

Un matériau utilisé dans un organe mécanique en mouvement va subir des stress sous des formes diverses.

Chocs mécaniques ou thermiques, traction et compression et bien d’autres méchancetés qui vont le pousser dans les retranchements intimes de sa constitution depuis son parcours entre l’état de matière brute et le produit fini.

Ne jamais dépasser la limite élastique voilà l’objectif car au delà c’est le domaine plastique et ses déformations permanentes où aucun retour à l’état initial n’est possible. L’éducation du matériau à coups de bonnes pratiques et d’homogénéité fera la différence.

Pour l’individu aussi l’éducation et l’apprentissage repoussent les limites de la fatigue extrême, ainsi sa résistance à capter des informations ou contraintes négatives lui permettent de rester élastique pour mieux rebondir et se relancer.

Comme les meilleurs matériaux les individus les plus résilients seront ceux qui auront appris à maîtriser la fusion de leurs émotions et l’homogénéité de leur pensée.

C’est ce que vous enseignera l’industrie.

PATRICK BELLITY