L'avenir de Nissan en Espagne s’éclaircit. L’usine de composants de Nissan en Cantabrie élimine les incertitudes quant à son avenir plus immédiat avec une charge de travail accrue, produira des composants automobiles fabriqués en Amérique du Nord à partir de l’année prochaine, et il n’y aura pas de licenciements. Nissan investira au moins 40 millions d’euros...

La suite de l'article paru dans marseillenews