Les Echos -

Le nouveau directeur général du constructeur français a présenté dans un mémo interne les grands axes de son futur plan stratégique pour sortir le groupe de l’ornière. Après un constat sans concessions sur les faiblesses du groupe, le document annonce de nouvelles mesures d’économies et une rationalisation de la présence à l’international.

Le redressement opéré par PSA ces dernières années est érigé en exemple à suivre : « Renault et Dacia auront respectivement Peugeot et Citroën comme seule et unique référence. Cela doit être une discipline et une obsession », annonce le dirigeant italien