En raison de la complexité des procédures qu’exigerait une interruption complète de ses activités, la Fonderie Horne a convenu avec le gouvernement de pouvoir poursuivre une partie de ses opérations. Quelque 80 % de ses travailleurs seront toutefois retournés à la maison pour une durée de trois semaines.

Les activités de production du complexe métallurgique de Rouyn-Noranda génèrent d’importantes quantité d’accumulations corrosives (métal, poussière, acide et autres liquides corrosifs) qui se logent dans les équipements. Afin de garantir l’intégrité de ces équipements, tout arrêt prolongé doit requérir l’isolement complet de certains appareils et l’enlèvement complet de ces accumulations.

Mobilisation importante et impacts négatifs durables

«Or, l’ampleur des travaux requis pour cette opérations nécessiterait la mobilisation d’une importante quantité de ressources spécialisées sur notre site, dont certaines en provenance de l’extérieur de la région et même de la province», a expliqué la Fonderie Horne, par voie de communiqué, le 25 mars.

Lien vers l'article complet