L'Usine Nouvelle

L’entreprise AFS (Advance Foundry Service), leader mondial dans la fabrication de cylindres de laminoirs pour trains à chaud, investit 3 millions d’euros dans son usine de Sedan (Ardennes). l'usine AFS de SedanAdvance Foundry Service à Sedan affiche un effectif de 180 salariés en CDI.

Actuellement en train de finaliser un premier investissement de 1,5 million d’euros avec la mise en place de deux fours de traitement thermique ayant nécessité un an de montage et la livraison en novembre 2019 d’un pont roulant de 60 tonnes, l’entreprise AFS (Advance Foundry Service) basée à Sedan (Ardennes) continuera en 2020 son effort de modernisation dans l’appareil de production en injectant 1,5 million d’euro supplémentaires. Le conseil d’administration a, en effet validé ce programme. Il s’agira, cette fois, de remettre à niveau l’outil de travail à travers l’arrivée d’une poche de coulée neuve et d’un nouveau moyen de contrôle ultra son automatique plus une amélioration des machines-outils et des outillages de fonderie. Dix à quinze nouvelle embauches accompagneront ces efforts de modernisation. AFS qui a recruté en 2019 quarante opérateurs de fonderie et d’usinage, des techniciens maintenance et des employés administratifs se rapprochera donc des 90 emplois annoncés en juillet 2018 et qui lui fera dépasser les 200 salariés d’ici quelques années.

Abandonnée en 2013 par le groupe suédois Akers et menacée alors de disparition avant d’être sauvée par deux cadres de l’entreprise, Denis Muszalski et Pascal Vanderpoorte, lesquels sont parvenus à assurer sa pérennité. Advance Foundry Services après avoir acquis son autonomie a récemment changé de statut pour renouer avec une croissance à deux chiffres.

Depuis juillet 2018, le leader mondial de la fabrication de cylindres de laminoirs pour trains à chaud, a en effet, vu un de ses principaux donneurs d’ordre, ArcelorMittal, entrer dans son capital à hauteur de 60 %.

"Cette prise de participation nous permet de disposer d’une vision à plus long terme parce qu’elle s’accompagne d’un plan d’investissement qui nous amènera à produire 1 300 cylindres à l’horizon 2023 alors qu’on en fabriquait 350 en 2016, 770 en 2018 et 950 en 2019" souligne Pascal Vanderpoorte, le directeur général.

L’entreprise compte actuellement 180 CDI et une vingtaine d’intérimaires. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 31 millions d’euros en 2019. 95 % de ce chiffre d’affaires est réalisé à l’export, à destination de l’Union Européenne, de l’Inde, de l’Asie et de l’Amérique du Nord et du Sud.