Les Echos - La dégradation des performances de Renault et de son partenaire Nissan oblige le constructeur à abaisser ses coûts. L'outil industriel ne sera pas épargné.