Les Echos -

Avec deux nouvelles acquisitions, le groupe béarnais est désormais présent dans la fonderie, la chaudronnerie jusqu'à l'usinage d'alliages légers. Disposant également de sites industriels à l'étranger, le sous-traitant peut assurer la fabrication d'ensembles complets pour le compte des grands donneurs d'ordre. Avec les deux acquisitions signées début janvier, Ventana fait plus que doubler son chiffre d'affaires, qui devrait atteindre les 90 millions d'euros sur l'année 2020. (Ventana Group)