L'OPINION - Les parlementaires allemands du Bundestag ont approuvé, mercredi 12 février, une nouvelle tranche de financement permettant aux industriels de s’engager plus avant vers la mise au point d’un démonstrateur du SCAF, le système de combat aérien du futur. Ce vote était attendu avec une certaine fébrilité côté français et le soulagement était perceptible dans les milieux de la défense. Les industriels concernés sont Dassault-Aviation, Airbus, MTU, Safran et Thales. La maquette du Scaf, système de combat aérien du futur.