Franck Perrier Quand on parle de la transformation du monde,on oscille entre les termes de numérique et de digital. "Que faut-il dire : numérique ou digital ? " Le débat est récurrent Soyons simples.

Le numérique : reflet de la dimension technologique C'est un fait, pour un bon usage de la langue française, nous devrions parler de "numérique", qui signifie "représentation par nombres". En informatique, on a d'abord utilisé ce terme pour qualifier le fonctionnement binaire (des 1 et des 0) des premiers ordinateurs.

En même temps s'est opérée la conversion des procédés analogiques vers l'électronique numérique que nous connaissons aujourd'hui à travers la photographie numérique, le son, la vidéo numérique.

Cette nouvelle ère de numérisation a ouvert une véritable pratique professionnelle liée au décodage et à la mise à disposition des données. C'est cet usage professionnel du mot "numérique" qui s'est cristallisé dans le langage commun. Le digital : miroir des pratiques utilisateurs

Le digital permet d'expliquer la dimension de l'usage de ces technologies numériques. On pense immédiatement aux usages du web, aux réseaux sociaux et aux achats en ligne. Le terme "numérique" désigne donc l'ensemble des éléments qui se rapportent aux technologies numériques alors que le terme "digital" désigne les notions professionnelles relatives à l'utilisation de ces technologies par tous les publics. Transformation digitale au service des entreprises

Les marques et entreprises qui oublieront d'élaborer leurs stratégies digitales perdront des parts de marché et des opportunités de croissance. Alors, "numérique" ou "digital" ? Le choix du mot n'importe que peu. L'essentiel est d'agir.