Un cursus technique de haut niveau, associant management et innovation Avant d’embrasser une nouvelle carrière de créateur indépendant, l’expérience d’Antonio Perri pouvait laisser présager un avenir ancré vers le monde industriel. Une première formation de BTS fonderie, puis l’acquisition d’une formation d’Ingénieur en alternance à l’ESFF (Ecole Supérieure de Fonderie et de Forge) de Sèvres (92), constituent un socle de connaissances en lien fort avec les propriétés des matériaux, les méthodes de conception et de fabrication. Responsable qualité au sein d’une entreprise de transformation de cuivre durant 2 ans, puis une évolution dans une entreprise de micro-mécanique de luxe au cœur de l’Allier, lui donneront les atouts nécessaires et l’envie de mener sa propre aventure.

Accompagné par la CCI pour les aspects économiques, Antonio Perri estime que « la curiosité, le goût de l’entreprenariat et la recherche d’originalité constituent des facteurs de réussite dans le domaine de la bijouterie de luxe. » Le choix d’implantation du futur atelier se porte pour l’instant sur le village d’Huriel (03) bénéficiant du label « ville et métiers d’art ».

De l’or, des pierres précieuses… et des super-héros Née en France sous le règne de Louis XIII, la joaillerie a toujours suscité à Paris, la convoitise et la passion de personnalités à fort pouvoir d’achat. Homme de challenge, notre entrepreneur installé désormais en Auvergne, souhaite acquérir une notoriété artistique en proposant des créations dédiées à la culture de l’imaginaire (Marvel comics, heroic fantasy…). Dans ce contexte, les matières premières seront rigoureusement sélectionnées (or équitable, moissanite « carbure de silicium à l’état naturel », pierres précieuses…) afin d’instaurer des pratiques professionnelles responsables et de maitriser l’ensemble des étapes de réalisation, y compris vis-à-vis d’éventuels prestataires externes (sertissage des pierres).

Dans le cadre du développement de son projet, Antonio Perri souhaite assurer progressivement l’intégralité des processus métier, et s’ouvrir aux demandes particulières (objet unique, création sur mesure…). L’univers du bijou artisanal nécessite des compétences pluridisciplinaires (art graphique et conception numérique, travail des métaux, assemblage…), ainsi qu’une forte ouverture d’esprit afin de toucher la sensibilité propre à la clientèle du luxe. En attendant Noël, la curiosité nous conduira à suivre de prés l’évolution du projet (site web, plans de communication…).