Après le sable silico-argileux, le sable à l'huile, à prise chimique... voici le sable "cinétique". Va t'on transférer cette innovation vers la fonderie ?