1993. Le groupe de fonderies Renault, AT System, tente un rapprochement avec celui de Fiat, Teksid. En vain. 1998. D'importants investissements sont effectués par Renault dans la fonderie. Ils s'accompagnent de nombreux recrutements. AT System est intégré à Teksid, qui devient le groupe de fonderies le plus important du monde. 2000. Une année record pour la fonderie, qui livre deux millions de carters. 2001. L'activité de la fonderie, qui ne fabrique toujours que des carters Renault, diminue. 2002. Teksid vend son pôle aluminium. Le site de la Fonderie du Poitou est scindé en deux. La fonte devient Fonderie du Poitou Fonte. 2003. Le premier carter Fiat est livré. Il s'agit d'un 2,4 l diesel 5 cylindres. 11 janvier 2005. Un incendie éclate dans les installations de puissance de la fusion. La production reste à l'arrêt pendant plusieurs semaines. Septembre 2008. La crise financière entraîne une chute de plus de 30 % des ventes de la fonderie. Des difficultés qui perdurent jusqu'à la fin de la décennie. A partir de 2010. L'activité augmente de nouveau grâce à la production du carter 1,4 l K essence pour Dacia, puis du carter 1,4 l essence Fire 16 soupapes de Fiat, mais la fonderie connaît des problèmes de rentabilité. 27 mars 2014. Conformément au souhait de Teksid, deux industriels français, Jérôme Rubinstein et Franco Zaccomer, prennent le contrôle de la fonderie en rachetant 74 % de son capital. Leur ambition est d'en faire le leader européen des fabricants de carters.

Source : Fonderie du Poitou Fonte.