le plus souvent après un bac technologique et professionnel. Les BTS sont désormais la deuxième voie d’accès à la poursuite d’études supérieures pour les nouveaux bacheliers, juste après l'université. Ces étudiants de BTS sont le nouveau visage d’un enseignement supérieur récemment massifié. La sociologue Sophie Orange, qui a suivi pendant trois ans une cohorte d’un millier de ces étudiants, dresse avec finesse le portrait de cet « autre enseignement supérieur » : ses aspirations, ses frustrations.

Ces filières représentent-elles une réelle chance de promotion sociale pour ces étudiants qui sont souvent les premiers de leur famille à accéder à l’enseignement supérieur ? Ou sont-elles des voies de relégation d’une démocratisation en trompe-l’œil ? L’essai de Sophie Orange, L’autre enseignement supérieur, les BTS et la gestion des aspirations scolaires (PUF), pose les questions qui dérangent au moment où la loi Fioraso rappelle l’objectif de 50 % de diplômés du supérieur.

L'autre enseignement supérieur, les BTS et la gestion des aspirations scolaires PUF, 209 pages, 17 euros.