FRANCE BLEU

L'un des fours de cette fonderie a été en surchauffe et risquait d'exploser en répandant du métal en fusion. De nombreux pompiers sont sur place depuis 11 heures. Les 116 salariés ont été évacués.

  Une trentaine de pompiers sont intervenus à Arnage suite à la surchauffe d'un four chez Cronite Mancelle

De nombreux pompiers et gendarmes sont intervenus en urgence à Arnage ce mardi 24 janvier 2023. À 11 heures, la fonderie Cronite Mancelle a lancé l'alerte suite à la surchauffe d'un de ses six fours contenant un mélange de 400 kg de nickel et de chrome. La température est montée jusqu'à 1.500°. La crainte était que celui-ci fonde sous la chaleur et que cela répande sur le sol du métal en fusion. Au contact de l'eau, il peut former de l'hydrogène et provoquer une explosion.

Il n'y a plus de risque d'explosion ce midi Les 115 salariés ont été évacués et un périmètre de sécurité de 150 mètres autour du site a été mis en place. Il n'y aurait aucun blessé. Au total, 36 pompiers (dont des spécialistes du risque chimique) et 24 véhicules d'intervention ont été mobilisés, ainsi qu'une caméra thermique pour surveiller la température du four. La préfecture indique que la situation est désormais sous contrôle, le four étant redescendu à 500°. Cronite Mancelle est une fonderie spécialisée dans la production d'outils et de pièces moulés en alliage à base de nickel et de chrome. Le site devrait rester fermer au moins jusqu'à la fin de la semaine.

OUEST FRANCE

Un système de sécurité s’est mis en route mais avec une baisse de la température extrêmement lente, donc le risque était encore présent, il fallait s’assurer qu’il n’y avait pas de problème​, explique Agathe Cury. Vers 12 h 30, la température du four, montée à 1 500 °C, était descendue à 500 °C. « Le mélange de nickel et de chrome se consolide, il n’y a plus de risque de perçage. »

« Des dégagements de fumées, non toxiques » Aucun incendie ne s’est déclaré sur le site, qui n’est pas classé Seveso mais qui est situé non loin du site Butagaz, classé Seveso seuil haut.

« Il n’y a eu que quelques dégagements de fumées, non toxiques », assurent la directrice de cabinet du préfet et le commandant Gras, du Service d’incendie et de secours de la Sarthe, qui décrivent une évacuation naturelle et mécanique​. La fonderie Cronite Mancelle étant installée légèrement à l’écart de l’agglomération d’Arnage, les riverains n’ont pas été évacués mais plutôt confinés. « Je suis descendu et suis allé voir un gendarme qui nous a conseillé de rester chez nous par précaution », a expliqué l’un d’eux, dont le pavillon est situé à environ 600 mètres.