en service dans ses usines de ferromanganèse et de silicomanganèse à Boo.

La semaine dernière, AcelorMittel a également mis au ralenti son haut fourneau dans son usine près de Gijon, dans le nord de l’Espagne.

Ces réductions devraient exercer une pression à la baisse sur la production européenne, bien que l’on s’attende également à un affaiblissement de la demande locale au T4.

L'article complet