OUEST FRANCE -

Jeudi 7 juillet 2022 à Villedieu-les-Poêles (Manche), Paul Bergamo s’est vu remettre les insignes de l’ordre national du mérite pour son travail à la fonderie de cloches Cornille Havard qu’il dirige depuis plus de dix ans. Commissaire ministériel, chefs d’entreprise et représentants diocésains étaient présents.

 Paul Bergamo (à droite), dirigeant de la fonderie de cloches Cornille Havard, à Villedieu-les-Poêles (Manche), reçoit les insignes de l’ordre 
 national du mérite par Thomas Lesueur, commissaire général au développement durable auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire. | OUEST-T.

Ce 7 juillet 2022, dans les ateliers de la fonderie de cloches Cornille Havard, à Villedieu-les-Poêles (Manche), les fours se sont éteints quelques instants. Et pour cause : son président, Paul Bergamo, a été récompensé des insignes de l’ordre national du mérite. C’est le commissaire général auprès du ministère de la Transition écologie, Thomas Lesueur, qui a remis cette distinction, second ordre national après la Légion d’honneur.

Du jeu vidéo aux cloches, l’incroyable parcours du fondeur Paul Bergamo

Paul Bergamo est le dirigeant de la fonderie de cloches Cornille Havard. Passé par la société Ubisoft, ce fils d’immigré italien a pris la tête de l’atelier il y a plus de dix ans pour y parfaire de nouvelles techniques, qui font la renommée de l’entreprise dans le monde entier.

C’est en 2001 que Paul Bergamo rejoint ses parents à la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poêles (Manche) dont il deviendra le président en 2009. « J’ai commencé avec Rayman pour finir avec des cloches. » Paul Bergamo a l’art de résumer une carrière par une formule bien trouvée. Jeudi 7 juillet 2022, le président de la fonderie Cornille Havard, à Villedieu-les-Poêles (Manche), a troqué son habituelle blouse de travail pour un costume cravate à l’occasion de la cérémonie de remise de l’ordre national du mérite, récompensant plus de dix années à la tête de l’entreprise théopolitaine.