Le salon international de la fonderie sous pression de Nuremberg. Aubin MENISCUS, ESFF de la promo 2023 a eu la chance grâce à son employeur (Punch Powerglide Strasbourg) de pouvoir visiter ’EuroGuss  du mercredi 8 Juin au vendredi 10 Juin Occasion pour moi, jeune ESFF de découvrir les plus grands acteurs de ce procédé. Ce salon m’a permis de connaitre de nombreuses entreprises ainsi que leurs collaborateurs afin de tout d’abord apprendre et comprendre leurs innovations mais également d’obtenir de nouveaux contacts enrichissants. Les principaux sujets du salon étaient :

- Les marchés liés à la mobilité électrique

-Les pièces de structures et les GigaPresses

-Diminution de l’empreinte carbone

Jusqu’alors, ce procédé était surtout utilisé pour la réalisation de carters de boite de vitesse, blocs moteurs ou autres composants de véhicule thermique.

Le Parlement Européen ayant voté la fin des véhicules thermiques sur son sol pour 2035, il est très intéressant de voir l’orientation qu’a pris lafonderie sous pression à ce sujet. En effet j’ai pu remarquer une très forte présence de pièces avec des topologies totalement différentes destinées à ces fameux moteurs électriques : Depuis quelques temps maintenant l’entreprise TESLA a lancé le concept de GigaPresse pour le casting de pièces de structures massives, amenant au développement de solutions aboutissant à des presses de 11 000 T de fermeture. Sur beaucoup de stands étaient présentés certains éléments en liens avec ces titans : Enfin et comme le suggère les enjeux d’aujourd’hui, il y avait également une forte présence sur le sujet de la réduction de l’empreinte carbone (dans les process et au niveau des produits). Nous sommes les acteurs de demain et il est de notre devoir de trouver des solutions viables à un niveau écologique. Il est donc agréable de voir toutes les démarches réalisées.