LES ECHOS -

Amélioration de l'activité en mai, qui devrait se poursuivre en juin. Les difficultés de recrutement s'accentuent.

Après le repli du premier trimestre, l'activité enregistre un léger mieux.

 Les problèmes d'approvisionnement demeurent et entraînent un effritement de la trésorerie des entreprises, selon la Banque de France. (Shutterstock)
 Par Isabelle Couet