France Bleu Depuis trois mois, Yann Toyer dit "le Lingoteur" vit de sa passion : la fonderie. Il crée des faux lingots d'or personnalisés, des lingots-souvenir qu'il vend sur son site. Il partage ses créations à ses 86.000 abonnés sur son compte Tiktok.

 Yann Yoyer, le lingoteur : 77 000 abonnés sur TikTok, en pleine préparation de son prochain lingot © Radio France - Corentin Bemol

Des lingots, il en fabrique environ 250 par semaine. Un rythme de travail effréné pour ce quadragénaire originaire du sud, installé à Baudres, entre Châteauroux et Valançay. "Je travail de 7h jusqu’à 2h du matin des fois" confie t-il avec le sourire. Celui qui se fait appeler le "lingoteur" est d'ailleurs d'un naturel joyeux, toujours de bonne humeur. Il faut dire que depuis février 2022, il vit enfin de sa passion : "Dans une autre vie j'étais commercial, puis il y a eu le Covid. Après ça, je me suis dit que je devais vivre de cette passion que j'ai depuis enfant : la fonderie". C'est ainsi que début 2022, il lance un site laboutiquedutrouveur.fr. Un site sur lequel il vend des lingots personnalisés.

"Je fais tout à la main, aucune machine" précise t-il. Alors évidemment, ses lingots ne sont pas en or, mais c'est un mélange maison de plusieurs métaux. "C'est comme les pièces de monnaie : 89% de cuivre, 5% de zinc, 5% d'aluminium et 1% d'étain".

Un tiktoker en or

Parallèlement à sa nouvelle carrière, il se lance sur Tiktok en décembre 2021. La plateforme de vidéo et de streaming lui permet de partager des tutos bricolage et de proposer des vidéos ou il confectionne des pendentifs. Et la mayonnaise prend. Très vite, le nombre de « followers » augmente. Dès février, il commence à filmer en direct ses créations de lingots. Émotions et petites blagues sont déjà présentes. En mars, son compte explose.

"Aujourd’hui, quand je fais un lingot, la vidéo est comprise dans le prix, c’est un tout." Un lingot = une vidéo dédicacée publié sur son compte. Ce qui peut parfois créer des faux espoirs chez ses abonnés : "Des fois, je publie une vidéo, mes abonnés espèrent que c’est le lingot qu’ils ont commandé, et quand il voit que ce n’est pas le leur, ils sont un peu déçus".

Objectif : s'agrandir

Son compte Tiktok a fait exploser son nombre de commandes. Aujourd’hui, il a plus de 700 commandes en attente. "Avant le délai était de deux semaines, maintenant ca peux monter à un mois, c’est une charge de travail énorme". Pour pallier ce problème, la solution serait de passer la seconde.

"Là j’ai le statut de micro-entreprise. Mon épouse m’aide beaucoup à gérer tout ça. Le but maintenant, c’est de croître, d’engager des personnes pour m’aider et de diversifier les produits". assure-t-il.

Pour l'heure, il se réjouit de pouvoir envoyer ses produits aux États-Unis, au Canada ou encore en Asie. "C’est plus qu’un travail, c’est une vraie aventure humaine. Quand je serais mort je me dirais : voila ce que je laisse pour la postérité, ce petit lingot".