CENTRE-PRESSE -

Le sort de la Fonderie du Poitou Aluminium, à Ingrandes (Vienne), est suspendu à une hypothétique offre de reprise.

Si rien ne bouge avant le 10 janvier à minuit, une procédure de liquidation judiciaire devrait être engagée, annonce l'intersyndicale.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Sur la centaine d'industriels du monde entier sollicités, trois seulement ont répondu, un Chinois et deux Indiens. Le premier, un fondeur qui travaille pour ZF, Continental et Valeo, a demandé des documents supplémentaires sur l'entreprise. Ira-t-il plus loin ? Du côté des deux autres, c'est silence radio depuis des semaines..."