Cela ne s’arrange pas pour nos cerveaux avec des règles de plus en plus claires, telles celles dignes de Raymond Devos que je vous partage ci-dessous. Je pourrais dire si j’osais que ces règles ne nous laisseront pas dans un état pas piqué des hannetons, mais je pourrais créer une polémique avec l’emploi de ce verbe piquer.

Ce n’est pas le jour ! Pas plus la nuit pour le dire !

Pour conclure ces vœux et ne pas faire un discours pour ne rien dire je paraphraserais Raymond Devos qui a dit

Mon dieu que ce que j’oie est triste !

Oyez oyez Bises interdites aux femmes et toutes aussi interdites poignées de mains aux fondeurs

PATRICE MOREAU