notre ami Jacques Werdefroy (à gauche ) lors de sa visite à la fonderie il y a quelques années

Midi Libre -

Sainte-Thérèse, Blanche-Marie ou Emma-Marcelle, les cloches d’Autignac sonnent encore, 90 ans plus tard.Sainte-Thérèse, Blanche-Marie ou Emma-Marcelle, les cloches d’Autignac sonnent encore, 90 ans plus tard.

Patrimoine, Hérépian

C’était en 1931, il y a 90 ans, que la Fonderie Granier, maîtrisant déjà depuis plusieurs siècles la fabrication des sonnailles ainsi que la fonderie par moulage au sable, se lance alors dans l’art campanaire, avec la fabrication des cloches d’églises.

La première coulée fut alors réalisée pour l’église d’Autignac, malgré quelques réticences de certains membres du conseil paroissial. En effet, le fondeur, Joseph Granier, était alors dans l’impossibilité de fournir la moindre référence, mais, au final, ce furent trois belles cloches qui furent bénites en décembre 1931 : Sainte-Thérèse, Blanche-Marie et Emma-Marcelle.

L’abbé Mirabel avait écrit alors : "Les cloches d’Autignac sont parfaites et elles serviront longtemps de réclame à leur fondeur. Elles sont remarquables par leur forme svelte et la pureté de sons, dans lesquels, preuve indéniable, on entend toutes les harmoniques d’octave, de tierce et de quinte, propre au son fondamental. Notre pays pourra victorieusement revendiquer la gloire des fonderies anciennes."