"Une lettre d'intention a été déposée au tribunal de commerce de Toulouse hier soir", fait savoir à La Tribune jeudi 18 novembre le ministère délégué à l'Industrie piloté par la ministre Agnès Pannier-Runacher à la manœuvre dans ce dossier. Ce qui laisse penser que tout est encore possible dans ce dossier SAM sensible politiquement, à quelques mois de l'élection présidentielle, grâce à un homme : Patrick Bellity.