Les Echos -

le PIB « dépasserait d'environ un demi-point » son niveau pré-crise en octobre et « de trois-quarts de point » en novembre. Les perspectives d'activité s'améliorent dans tous les secteurs.

Le PIB devrait augmenter de 0,75 % au quatrième trimestre 2021, selon la Banque de France.

L'enquête mensuelle réalisée par la banque centrale entre le 27 octobre et le 4 novembre 2021 auprès de 8.500 entreprises envoie plusieurs signaux positifs.

D'abord, dans tous les secteurs, les perspectives sont bien orientées. L'industrie qui tournait à 76 % de ses capacités au mois d'octobre, avec une activité étale - anticipe des hausses de la production, en particulier dans la chimie, la pharmacie ou l'industrie des équipements électriques. Et même dans le secteur automobile qui se redresserait enfin après deux mois de forte baisse.

De leur côté, les difficultés d'approvisionnement diminuent également dans le bâtiment et se stabilisent enfin dans l'industrie, mais à un niveau élevé.

40 % des chefs d'entreprise exposés à la flambée des cours des matières première seraient prêts à répercuter ces hausses sur leurs clients.

En octobre, sur les 8.500 patrons interrogés, seul un quart ont augmenté leur prix de vente.