Les Echos -

Le cours de Volvo Cars s'est envolé de 22 % vendredi après son introduction sur la Bourse de Stockholm. Un succès consacrant la belle histoire d'un constructeur donné moribond il y a dix ans, et aujourd'hui résolument tourné vers la voiture électrique.

Volvo entame un nouveau chapitre de son histoire. Vendredi matin, tout sourire, son directeur général Hakan Samuelsson a sonné la cloche du Nasdaq de Stockholm, marquant le grand retour en Bourse du constructeur automobile de Göteborg.

Enfin. Le groupe chinois Geely, propriétaire de Volvo Cars depuis 2010 (à ne pas confondre avec le producteur de camions Volvo AB), avait bien fait une première tentative en 2018. Mais les tensions entre les Etats-Unis et la Chine l'avaient alors conduit à renoncer aux joies des marchés.