Libération -

Yannick Jadot face à un syndicaliste CGT : «On a besoin de construire une politique de souveraineté industrielle»

l’eurodéputé EE-LV Yannick Jadot rencontre Maël Le Goff, secrétaire CGT de la Fonderie de Bretagne.

Nous les avons réunis pour parler industrie et emploi.

Maël Le Goff, pouvez-vous nous décrire la situation de la fonderie de Bretagne ?

Maël Le Goff : Renault a annoncé en mai 2020 vouloir se séparer de nous. On a fait deux mois de grève en mai et juin, cette année, pour dénoncer ce qu’il se passe en France, revenir sur les propos de Bruno Le Maire sur la réindustrialisation qui n’ont abouti à rien. Concernant la fonderie de Bretagne, on n’a toujours pas de réponse. S’il y a pas de repreneur, qu’est-ce qu’il se passe ?

Yannick Jadot, qu’est-ce que cette situation vous inspire ?

Yannick Jadot : Ce constat dramatique ne touche malheureusement pas que la fonderie de Bretagne. Je suis allé ces dernières semaines sur plusieurs sites dont les Fonderies du Poitou où des chaînes complètes de production sont abandonnées. Je suis venu sur votre site il y a plus de dix ans. C’était déjà difficile. C’est le résultat d’une absence de vision et de politique industrielle. On est en train de laisser tomber des entreprises qui peuvent être des éléments structurants de la reconstruction de notre économie autour des enjeux environnementaux et sociaux. On ferme des usines comm…