qui ne ressemble en rien à celle où notre ami Michel se rendait au début des années 60 avec sa grand-mère.

La Samaritaine, après15 années de rénovation : une vitrine des marques de luxe attendant le retour des touristes fortunés, mais cela vient ....

..... car il paraît qu'on entend parler de plus en plus étranger dans Paris.

"Il faut reconnaître que cette restauration ou rénovation est dès plus réussie et on peut se féliciter qu'elle soit rester dans le portefeuille d'un investisseur français."