où 280 emplois sont menacés de liquidation judiciaire.

France Info -

Jean-Luc Mélenchon à l'usine et fonderie MBF Aluminium de Saint-Claude dans le Jura

Il a fait le tour de la fonderie, Le patron de la France Insoumise a ainsi découvert les machines de cette fonderie qui fabrique des pièces d’aluminium pour l’industrie automobile. Le site est menacé de fermeture. Stellantis et Renault sont les principaux clients, mais les carnets de commandes ont diminué au fil des mois, une partie de la production des constructeurs se faisant désormais en Espagne. “On a une usine, une fonderie d’aluminium, il n’y en a que quatre en France. Ils savent faire des pièces qui sont indispensables à certaines productions automobiles ou autres qui pourraient servir dans le futur aux travaux de la bifurcation écologique pour fabriquer des trains, et, inexplicablement, on ne comprend pas pourquoi on détruit un outil de production” alerte Jean-Luc Mélenchon. Le patron de la France Insoumise estime que l’Etat aurait du imposer des conditions aux constructeurs : “un Etat qui donne 5 milliards d’euros à l’industrie automobile alors que seulement 17% des voitures que vous achetez sont produites en France pourrait au minimum dire, je vous donne cet argent à la condition que vous honoriez vos carnets de commandes sur vos sous-traitants”.