La Tribune -

Ni liquidation judiciaire, ni repreneur. Le verdict est tombé mardi dernier pour les quelques 300 salariés de la fonderie de Saint-Claude (Jura). Le tribunal de commerce de Dijon a décidé de donner un sursis à MBF Aluminium pour trouver un potentiel repreneur. L’État et la Région pourraient entrer au capital.

« Ce serait une première pour moi ! », confie la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

L'élue a obtenu l'autorisation d'envisager l'éventualité de faire entrer la Région au capital de MBF Aluminium, fabricant de pièces de moteur automobile. La semaine dernière, le 25 mai exactement, les salariés espéraient que le tribunal de commerce de Dijon retienne la proposition du seul repreneur privé qui s'était présenté dans ce dossier, un entrepreneur varois qui prévoyait de reprendre 229 salariés sur les 284 que compte l'entreprise.