Non, ce n'est pas un mirage, nous ne sommes pas en plein Sahara, mais au jardin du Luxembourg, dans l'un des parterres qui longent la rue Guynemer, et qu'y voyons-nous ? La statue de la Liberté, tout simplement ! Car on ignore souvent qu'à part la réplique de la célèbre statue new-yorkaise qui se dresse à la pointe ouest de l'île aux Cygnes, en face de la Maison de la Radio, Paris en compte une autre au musée des Arts et Métiers et une troisième au Luxembourg.

La statue de la Liberté dans le jardin, au fond la rue Guynemer

L'histoire de cette dernière est amusante. De taille relativement modeste, 2,85 mètres de hauteur, elle a été fondue par l'auteur même de l'original, Auguste Bartholdi, en 1889. Elle fut présentée à l'exposition universelle de 1900, puis donnée par l'artiste au musée du Luxembourg. Bartholdi mourut le 4 octobre 1904 à son domicile, 82 rue d'Assas. Un an plus tard sa veuve demanda que cette réplique soit désormais érigée à l'extérieur, dans le jardin.

Elle y resta jusqu'en 2012, année où un mauvais plaisant s'avisa de dérober sa torche. Elle fut alors démontée de son socle pour être réparée, puis installée au musée d'Orsay, où elle se dresse depuis lors à l'entrée de la grande galerie des sculptures.

Celle que l'on voit aujourd'hui au jardin Luxembourg en est une nouvelle copie ... de la taille de celle qui s'en ira aux USA le lendemain du 6 juin prochain : le 7 juin

Quels fondeurs les ont coulées ?