Info France Inter 10 Heures

"''52 jours de mobilisation pour ne pas voir le dossier de reprise avancer". Des grèves de la faim des salariés n'y ont rien fait. '' Le tribunal de commerce de Dijon se réunira le 25 mai pour acter ou non la liquidation.

Ce sont des bonbonnes de gaz et d'oxygène qui ont été mises en place Depuis le 18 mai, quatre salariés de la fonderie MBF de Saint-Claude avaient entrepris une grève de la faim devant le ministère de l'Economie. Leur entreprise est menacée de fermeture. Après avoir rencontré un conseiller de l'Elysée, ils ont suspendu leur mouvement et sont rentrés dans le Jura.