Pour faire suite à l'excellent commentaire de M Chaput sur les culasses, je pense que malheureusement ce sont les Achats Renault qui ont imposé leur loi et qu'il n'y a pas eu de vision industrielle pour tempérer la politique trop anti-nationale des Achats.

Je pense qu'économiquement Renault a fait une grave erreur.

C'est tellement pratique d'avoir en interne une fonderie qui assure 30/40 % des besoins.

Cela permet de connaître la vérité des prix de revient et évite de se faire mener en bateau par les fournisseurs extérieurs.

Déjà au niveau des prix de vente, M Chaput pense que les fonderies du Poitou offraient des prix inférieurs à la concurrence. Mais que dire du coût des modifications : là les fournisseurs extérieurs se gavent parfois dans un rapport de 1 à 3 facile des fois même plus. Alors que quand vous avez une filiale en interne vous vérifiez les coûts.

Enfin avec de tels comportements extrêmes, l'image de Renault s'est complétement brouillée auprès de la clientèle.

Avant Renault surfait sur la notion de constructeur national de référence, complétement évanouie aujourd'hui.

Bien sûr, il fallait faire la mondialisation, mais il fallait le faire en sauvegardant l'image de marque de Renault.

Aujourd'hui c'est Toyota qui met en avant la Yaris, voiture faite en France et Renault est incapable de décrocher ce label pour ses véhicules.

Ce n'est pas sans conséquence au niveau des ventes !!

Giessler Hugues