Ouest France -

​À la veille d’une réunion prévue mercredi 19 mai 2021 à Rennes, les salariés de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan) maintiennent le blocus du site en attendant que Renault dévoile ses intentions. Ce mardi midi, Patrice Faure, préfet du Morbihan, demande à Renault de faire connaître sa position d’ici 18 h, pour envisager ou non le maintien de la réunion.

Le télégramme Maël Le Goff, 43 ans est en première ligne dans le combat qui oppose les 350 salariés et Renault depuis le 27 avril. Respecté, écouté mais surtout déterminé, le quadragénaire a la lutte dans la peau et les fondeurs dans le cœur.

Il est le visage de la lutte. Le porte-voix des salariés qui veulent sauver leur usine. Celui qui parle à la fois à Philippe Martinez et au ministère de l’Économie, l’interlocuteur du président de la Région, de Lorient Agglomération, du préfet, du sous-préfet.