Europe 1 -

Où il fait bon vivre ! D’ailleurs elle est une fois de plus en tête du palmarès des villes et c’est vrai qu’elle s’apprécie aux beaux jours, ou elle prend des airs vénitiens. Elle est traversée par des canaux, dont la petite rivière du Thiou. C’est autour de ses berges que s’est construite la cité médiévale. Avec ce fameux Palais de l’ile, qui ressemble à un petit vaisseau sur l’eau, un petit bijou comme on les aime, facilement instagramable aussi. Vous l’avez compris, la Cité médiévale est à arpenter, c’est un incontournable. Mais je vous engage aussi à bien poser les yeux sur le Patrimoine religieux. On ne la surnomme pas « la Rome des Alpes » sans raison. Annecy a même été un évéché au 16ème siècle. Et les cloches si vous les écoutez tinter, vous guiderons vers un lieu exceptionnel a 8-10 kilomètres : à Sevrier. Un site mondialement connu grâce à des ambassadrices pas comme les autres, celles d’Anne Paccard de la Fonderie Paccard.

"Nos meilleures ambassadrices, ce sont nos cloches, dont la plus ancienne sonne depuis 225 ans dans le petit village de Quintal. Mais les plus célèbres peuvent se situer aux quatre coins du monde, comme aux Etats-Unis où nous avons réalisé la réplique de la "liberty bell", en 1950. C'est une cloche de 1 tonne pour chaque Capitol de chaque Etat américain. Il y a Paris aussi où il y a la plus grande cloche de France, la savoyarde. Elle pèse 18.835 kilos et qui depuis 1891, est la plus grosse cloche de France."

Une cloche qu'on retrouve à Montmartre. Un bel écrin ! La fonderie a coulé 120 000 cloches à travers le monde, dont beaucoup d’Annecy. La plus remarquable : c’est la cloche de Notre dame de Liesse, la salésienne. Un bourdon de 5 tonnes, avec un très beau son. Paccard c’est une entreprise familiale qui existe depuis 1796, des fondeurs de cloches de père en fils, 8 générations sans interruption ce n’est pas beau ça ? Elle est née après la Révolution, lorsque le maire a demandé à l’évêché de renvoyer une cure. Le deal : un curé mais une nouvelle cloche dans votre clocher. Un jeune apprenti s’est alors proposé il avait 24 ans. Il s’appelait Antoine Paccard.

Et elle se visite cette fonderie ?

Oui, il y a même un musée et chaque jeudi vous pouvez assister surtout à la fonte des cloches. Ça se fait sur réservation, comme les concerts Arsonnora que la Maison Organise : voix et cloches. SON cloches et ce n’est pas fini, il y a un salon de thé pour Marion. On y déguste des Pacardises dont des … cloches en chocolat.