Agnès Pannier-Runacher avait rencontré les représentants du personnel de Sam, lors de sa visite en Aveyron le 19 mars dernier. Vendredi dernier, la ministre déléguée chargée de l'Industrie a écrit à la présidente de Région, Carole Delga, sur la situation actuelle du dossier Sam à Viviez.

Il y a quelques jours, Carole Delga, présidente de Région, invitait le gouvernement à rechercher un "plan B" pour la reprise de l'usine Sam et de ses 365 salariés, dont les discussions avec le seul repreneur potentiel, CIE Automotive, sont au point mort. Depuis, l'élue socialiste a demandé une nouvelle table ronde sur le dossier au Premier ministre, Jean Castex, tout en confirmant l'intérêt de Patrick Bellity pour un retour dans la fonderie aveyronnaise.

"CIE, une opportunité intéressante"

Vendredi dernier, la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a répondu, via une lettre, à la présidente de Région rappelant que "la fonderie Sam concentre toute notre attention depuis plusieurs années". Et de faire un point sur le dossier : "Compte tenu de la situation économique très dégradée de ce site, à nouveau en redressement judiciaire depuis le 10 décembre 2019, et de la situation de la filière fonderie en Europe dont les marchés se sont effondrés avec la crise, l'offre du fondeur espagnol CIE Automotive constituait une opportunité intéressante. CIE est en effet un acteur industriel reconnu dans le secteur de la fonderie et en mesure de redonner confiance à ses principaux clients, de maintenir des compétences industrielles sur le site et d'assurer un niveau d'investissement permettant d'accéder à de nouveaux marchés. Il s'agit à date de la seule offre de reprise depuis le début des recherches de repreneur engagées depuis de longs mois."