la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo_dittamusto



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Arles comme Bilbao

Comme Bilbao avec l'architecture éclatante du musée Guggenheim, un écrin spectaculaire imaginé par Frank Gehry : une tour fantasmagorique de 15.000 mètres carrés parée d'une façade torsadée recouverte de 11.000 panneaux métalliques en Arles .

Le campus comprend également sept anciens ateliers ferroviaires transformés en espaces modulaires d'expositions et de performances.

Sur neuf étages culminant à 56 mètres au-dessus de la vieille ville, le bâtiment permettra l'accueil d'expositions de grande envergure, notamment de peinture, mais aussi des salles d'« archives vivantes », une bibliothèque et des espaces de séminaires. Le campus comprend également sept anciens ateliers ferroviaires transformés en espaces modulaires d'expositions et de performances. Vue aérienne du site, juin 2019 Luma Arles,

Parc des Ateliers, Arles (France). Sur 9 étages culminant à 56 mètres au-dessus de la vieille ville, le bâtiment permettra l'accueil d'expositions de grande envergure

Le site n'a pas attendu son inauguration pour exister dans le milieu artistique : depuis 2008, la fondation Luma, qui porte le projet a commandité et présenté le travail de plus d'une centaine d'artistes sur différents sites historiques arlésiens. « Luma se concentre sur les relations directes qu'entretiennent art, culture, environnement, droits humains, éducation et recherche. Elle offre aux artistes la possibilité de produire et d'expérimenter leurs nouveaux travaux en collaboration étroite avec des artistes et acteurs d'autres disciplines », explique l'organisation.

La construction et la réhabilitation des ateliers historiques de la SNCF ont coûté plus de 150 millions d'euros qui ont été investis par la fondation et des fonds privés.

Extraits des Echos

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet