Sciences Po a déjà beaucoup fait : près de 50 % d'étudiants étrangers de 150 nationalités différentes, une troisième année à l'étranger pour tous nos étudiants, une recherche reconnue partout… Il faut encore progresser, d'abord dans les puissances émergentes.

Sciences Po a la chance d'avoir six campus en région, qui doivent devenir des pôles structurants de formation civique et de formation professionnelle. Nous devons redoubler d'efforts pour effacer l'image d'une école productrice d'élites centralistes, éloignées des réalités territoriales.

Enfin, la FNSP, doit rayonner dans la société française, auprès des acteurs de la vie sociale, économique, politique, médiatique, culturelle, et auprès des citoyens, en portant la voix, originale et plurielle, des sciences sociales, qui contribuent à l'honneur et à la réputation de notre pays.

Pascal Perrineau est professeur émérite des universités et président des alumni (Sciences Po).