Matthieu Hède ayant présenté son entreprise, Michel Proisic, impressionné par la croissance et les investissements, a salué les actions pour le maintien des compétences au sein de l’entreprise. Concernant les alternants : "Ce sont les jeunes qui souffrent le plus actuellement pour se loger, se former. Le schéma de l’alternance est très stabilisateur pour eux, il concerne tous les métiers qu’ils soient administratifs ou techniques et leur permet d’approfondir leur savoir-faire et leur savoir être".

Après avoir présenté plusieurs objets fabriqués dans le groupe "De la fonderie à la finition en passant par l’usinage et la peinture", a-t-il précisé, Claude Bories a accompagné les visiteurs dans les différents postes de l’usine de la Diace. __ Difficultés : l’accès routier, le manque de logements__ Isabelle Echalier a évoqué les alternants actuellement dans l’entreprise et ceux-ci, Océane, Florian, Gaëtan, Florent et Jordan, ont expliqué leur parcours. "Votre volonté est remarquable. Soyez fiers de votre parcours et c’est une chance pour vous d’être à la Diace" leur a dit Michel Proisic qui a également félicité Matthieu Hède pour l’accueil et la formation réservés aux alternants.

En soulignant que les jeunes étaient assez attachés à leur territoire, Matthieu Hède a remarqué : "C’est plutôt un avantage d’être à Vayrac en milieu rural et l’entreprise a un rôle social au sein de la commune. L’important c’est de faire venir les compétences, ensuite elles ne repartent pas et un parcours professionnel est possible au sein du groupe !". Il n’a pas manqué de souligner les principales difficultés rencont