la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Indre. Indret : une histoire remarquable à valoriser

Presse Océan Ouest France _ Indret, sur les bords de Loire, abrite des vestiges d’une ancienne forerie de canons à valoriser. En 1777, par contrat entre M. de Sartines, ministre de la Marine du roi Louis XVI, et un ingénieur anglais, William Wilkinson, il fut convenu qu’on ferait des pièces d’artillerie pour la marine à Indret, sur les bords de la Loire. Un bâtiment hexagonal fut édifié, qui a abrité les fours et les étuves, et des ateliers y furent adjoints.

Pour forer les canons, d’autres ateliers furent construits. La source d’énergie fut d’abord des manèges à chevaux puis l’on construisit deux digues. Par des roues à aubes de six mètres de diamètre, on y capta l’énergie hydraulique et c’est ce qui permit le forage des canons.

Des vestiges de cette forerie de canons ont été retrouvés à l’occasion de fouilles archéologiques dans le sous-sol de l’église d’Indret. En 1781, la fonderie d’Indret fut érigée en manufacture royale. L’association Indre Histoire d’îles a déposé des dossiers d’aide en vue de réaliser des travaux de préservation et de mise en valeur de ce patrimoine historique, témoignage d’une histoire remarquable.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet