la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo_dittamusto



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recette du week-end.

lu pour vous ? certainement un fondeur qui a changé d'orientation.

Béchamel -

Et le gratin était un précieux allier pour faire ronfler le four. De patates, de nouilles, de courges, de poireaux… chargés de béchamel à ras la gueule comme un cubilot de fonderie, histoire de vous lester comme une gueuse de fonte aux pieds d’un macchabée et vous emporter au plus profond des bras de Morphée. Et puis, histoire de ne rien perdre des joules du four, on y faisait chauffer une brique qui faisait office de bouillotte enveloppée dans de vieilles nippes.

Commentaires

1. Le lundi, 1 mars 2021, 16:04 par anne o'nyme

Je ne sais pas si tu as ouvert cette alerte ‘’fonderie’’ qui renvoyait sur une recette de gratin au saumon

En tout cas je pense que son auteur a dû fréquenter les fonderies de près ou de loin pour faire une telle introduction de sa recette qu’il décrit comme étant capable de vous lester comme une gueuse de fonte…..(voir le paragraphe gras souligné ci-dessous)

 

J’ai trouvé cela cocasse et marrant je me suis reconnu sur certains passages comme celui de fin avec la brique entourée de nippes, que l’on faisait réchauffer dans la gazinière pour aller se glisser dans les lits des chambres froides et glacées des maisons familiales des années (même encore jusque dans les années1960 1970…)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet