la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une fonderie autrichienne fête ses 150 ans

REUSSIR Machinisme -

Aux commandes de l'entreprise familiale depuis 1991, Klaus et Heinz Pöttinger, la quatrième génération, sont à la tête d'une entreprise qui dégage un chiffre d'affaires de plus de 360 millions d'euros et emploie 1 900 collaborateurs de 33 nationalités différentes, en Autriche et dans les 16 filiales.

L'année 2021 marque le 150ème anniversaire de l'entreprise familiale autrichienne.

C'est en 1871 à Grieskirchen, une petite ville en Autriche d'à peine 2 300 âmes, que Franz Pöttinger débute son activité de constructeur de machines agricoles. Egalement serrurier et horloger à ses heures - on lui doit l'horloge du clocher de cette petite ville (encore en fonction) - Franz Pöttinger se lance dans la fabrication d'un hache-paille, qu'il brevettera en 1875.

En 1909, il cède son entreprise à son fils Aloïs. L'entreprise emploie alors une petite dizaine de personnes. Elle fabrique des moulins et des presses à fruits, des moulins à farine et à son, des scies circulaires, des machines à aiguiser, ainsi que des ensileuses à fourrages en série. En 1938, ses trois fils Heinz, Aloïs et Hans ont tous intégré l'entreprise en temps qu'apprenti mécanicien, serrurier mécanicien et marchand d'électricité. L'année suivante, Aloïs père reprend une fonderie. Après guerre, l'entreprise se modernise, rénovant la fonderie qui fonctionne sans relâche. Une nouvelle halle est construite pour les râteaux-faneurs mis sur le marché en 1949.

L'année 1951 marque le début de la production de chargeuses à foin. A l'étroit, la société Pöttinger se voit obligée de construire une nouvelle usine en 1960 aux portes du village et continue d'étoffer son offre en matériels de fauche et de fenaison.

La première remorque autochargeuse voit le jour en 1963 et deviendra le best-seller de la marque. 1000 unités seront vendues dès la première année. En parallèle de l'ensileuse à maïs Mex à volant hacheur, Pöttinger travaille sur la première remorque ensileuse autochargeuse qui verra le jour en 1972. Plus de 800 employés travaillent à cet époque.

En 1975, l'Autrichien achète une usine bavaroise de charrues (Bayerischen Pflugfabirk) et marque l'entrée sur le marché allemand et celui du travail du sol. Outre les charrues, Pöttinger construit des cultivateurs et des herses rotatives et se lance dans le semis avec le rachat en 2001 de l'usine de Berdung à Rabe.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet