Les Echos -

Batteries électriques : LG signe un deal à 10 milliards de dollars en Indonésie L'archipel d'Asie du Sud-Est, riche en matières premières, a annoncé mercredi la signature d'un accord avec le puissant conglomérat sud-coréen.

L'essor à venir des voitures électriques aiguise les appétits des entreprises comme des Etats . Mercredi, l'Indonésie a annoncé avoir signé un accord de 9,8 milliards de dollars avec le groupe sud-coréen pour produire des batteries au lithium destinées aux véhicules.

L'Indonésie ambitionne de devenir un centre international pour cette technologie écologique. Les batteries au lithium nécessitent du nickel , dont l'Indonésie est le premier producteur mondial.

Le projet commencera à être mis en oeuvre en février par l'implantation d'une mine et d'une fonderie dans l'archipel des Moluques, à l'est du pays,

Le groupe LG détient le marché et la technologie. Mais l'Indonésie a des réserves extraordinaires de matières premières . « Si nous combinons les deux, je crois que cet investissement fera de nous l'un des principaux acteurs mondiaux ».

Tesla sur le coup Le groupe sud-coréen n'a pas dévoilé les détails de l'accord, mais selon les autorités indonésiennes, celui-ci porte sur toute la chaîne de production de ces batteries au lithium, de l'exploitation minière jusqu à la fabrication desdites batteries.

« Des mines, des fonderies, des composants mécaniques ou chimiques, des voitures et même des installations de recyclage seront construites en Indonésie », a assuré Bahlil Lahadalia. Selon l'accord, au moins 70 % du minerai de nickel utilisé pour produire les batteries électriques devra d'ailleurs être traité en Indonésie, a-t-il précisé.

D'autres groupes étrangers, dont le Chinois Tsingshan Holding Group, investissent en Indonésie dans des usines de fabrication de batteries utilisant du nickel. Le constructeur américain de véhicules électriques Tesla serait lui aussi intéressé par un investissement dans ce domaine sur l'archipel. Les autorités indonésiennes affirment que des représentants de la firme d'Elon Musk sont attendus sur place en janvier.