Contrairement à la crise de 2008-2009, les pouvoirs publics ont pris vite des décisions fortes, ce qui a permis d'éviter une catastrophe. La crise a affecté le tissu industriel bien sûr mais le pire est pour l'instant évité. En 2009, la situation s'était dégradée très rapidement et on sait que dans l'industrie, on peut descendre très vite et mettre beaucoup de temps à remonter.

A l'occasion de cette crise inouïe, l'industrie a prouvé qu'elle était capable de s'adapter finalement très rapidement : elle l'a fait lors du premier confinement et les leçons du premier épisode ont été tirées, ce qui a permis aux usines de continuer à tourner pendant le second confinement. Les questions sanitaires et de sécurité sont des préoccupations quotidiennes pour nous et nous avons prouvé que nous savions nous mettre en ordre de bataille. Mais surtout, cette crise a démontré à tous combien l'industrie française est essentielle à la vie de la Nation et au quotidien des Français.