la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La fonderie Bouhyer va investir 5,5 millions d’euros

L'écho l'actu.fr -

Lauréate du Fonds de soutien à l'investissement industriel, la fonderie d'Ancenis (Loire-Atlantique) a prévu un important chantier de modernisation l'année prochaine. Deux hangars sont déjà construits  : un pour le sable et le second (ci-dessus) pour les contrepoids avant leur départ.

Concrètement, la fonderie va s’équiper de nouvelles machines, de nouveaux systèmes de sablerie. Il y aura aussi de nouveaux matériels de manutention, de nouvelles aspirations à haut débit et toute une partie digitale pour suivre les consommations à distance.

« Les travaux démarreront en début d’année prochaine avec une mise en service prévue pour la seconde partie de l’année 2021 », annonce le PDG, qui espère créer des postes de chefs d’équipes, d’opérateurs d’usinage et de techniciens de maintenance.

En période de crise, les bonnes nouvelles sont rares, mais bonnes à prendre. Le vendredi 13 novembre, le PDG de la fonderie Bouhyer, Alain Mimouni, a été heureux d’apprendre que son entreprise bénéficiera du fond de soutien à l’investissement industriel doté par le Gouvernement dans le cadre de “France Relance”.

Pour avoir une chance de figurer sur la liste, qui ne compte que trois entreprises en Loire-Atlantique *, il fallait présenter un projet au fort impact sociétal et économique.

Celui de la fonderie, qui fabrique des contrepoids en fonte pour l’agriculture et le BTP, doit voir le jour dans la seconde partie de l’année 2021. Il concerne la modernisation du site d’Ancenis qui emploie 250 salariés.

800 000 euros sur un projet à 5,5 millions d’euros « Notre dossier porte, pour un tiers, sur l’environnement, et deux-tiers sur l’outil de production, en particulier les conditions de travail des salariés, expose Alain Mimouni.

Pour ce projet, l’entreprise va toucher 800 000 euros du fonds de soutien sur un investissement total de 5,5 millions d’euros. Le reste sera alimenté par un recours à l’emprunt, rendu possible par une trésorerie saine malgré le contexte actuel.

Commentaires

1. Le vendredi, 20 novembre 2020, 09:15 par Scheuscheu

Félicitations à la Fonderie Bouhyer, son management et ses outils toujours au top de la modernité !
Malgré un marché où la concurrence est rude et donc les investissements risqués.

2. Le samedi, 21 novembre 2020, 02:39 par Fondu

Pour info,
https://www.lejsl.com/economie/2020...

3. Le vendredi, 27 novembre 2020, 13:40 par Sandra GASPAR

Bravo au groupe Bouhyer pour cette démarche courageuse - mais nécessaire !

Investir dans l'outil industriel semble risqué en temps de crise, mais c'est certainement le risque le plus rationnel que l'on puisse prendre lorsque l'on veut profiter du rebond de la reprise post-crise pour consolider ou améliorer sa position sur le marché.

Espérons alors que le rebond permettra à Bouhyer - et à son concurrent et voisin - de trouver (ou de retrouver) la prospérité afin de pérenniser l'activité, maintenir les emplois et pour continuer à faire front aux LLCC (Low Labor Cost Countries) avec honneur et panache ! ;-)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet