Linkedin -

Dans l’industrie, il y a différents process qui permettent de fabriquer un objet ou un sous ensemble qui entrera dans la composition d’un ensemble encore plus grand, comme un groupe moto propulseur pour rester dans mon domaine de prédilection qu’est l’industrie automobile.

Il y a des process plus ou moins complexes selon que l’on transforme la matière ou que l’on assemble des composants déjà manufacturés. Lorsqu’il y a transformation de la matière, c’est à dire passage à l’état liquide (fusion) avant introduction dans un moule pour en prendre les formes internes (refroidissement) alors de nombreux paramètres influencent la qualité du produit final.

Il faut définir au préalable les paramètres décisifs, ceux dont les variations en dehors des limites acceptables mettent en péril la pièce à réaliser. Une surveillance automatisée de ces paramètres par des capteurs adéquats facilite la prise de décision et le rejet hors ligne du rebut ainsi créé. Mais surveiller n’est pas corriger et il faudra quotidiennement analyser et comprendre ses rebuts pour les maîtriser dans le temps.

C’est un travail qui doit être fait tous les jours, ce sont des pertes évitées sans investir autrement que de la matière grise et de la ténacité.

PATRICK BELLITY ESFF #industrie #automobile