la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

la fonderie d’Anor remise sur les rails

La Semaine dans le Boulonnais

Le bureau d’études SARETCO a racheté la branche fonderie des Aciéries d’Anor et, avec l’aide de la CCI, a formé un ex-employé pour en prendre la direction technique

Les équipes de SARETCO et de la fonderie d’Anor en route pour une nouvelle aventure Cette reprise est l’une des bonnes surprises de la crise sanitaire.

André Simper, fondateur de la société Saretco, a souhaité créer une activité en France : « Nous possédons des fonderies en Turquie et en Inde mais les récentes difficultés d’approvisionnement liées à la Covid nous ont fait réfléchir à rapatrier de la production en France ! », explique ce dernier.

C’est ainsi que SARETCO s’est proposé comme repreneur de l’activité fonderie des Aciéries d’Anor qui ont déposé le bilan en 2019.

La CCI Littoral a accompagné cette reprise en activant le dispositif ARDAN.

Il favorise le développement du projet via l’accompagnement et la formation d’une personne en recherche d’emploi. Cette personne, André Simper n’a pas eu besoin de la chercher bien loin, il a proposé à un ex-employé de la forge, Philippe Dzierszinski, (que piwi salue ici) de suivre une formation complémentaire à son expérience, pour prendre la direction technique.

« Ça c’est s’est très bien passé. Je ne peux que valider ce genre de plan ! »

Commentaires

1. Le jeudi, 29 octobre 2020, 21:52 par PASCAL PAUL CONSTANT

Félicitations à tous, bon courage et bonnes chances.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet