Le Progrès -

Martin Lécole, le patron de Loire Fonderie a perdu en quelques mois un tiers de son CA et licencié trois salariés.

« Comme des milliers d’entreprises », explique Martin Lécole qui a dû diversifier son activité en se lançant dans la création artistique.

Par Frédéric PAILLAS (frederic.paillas@leprogres.fr) -